Covid-19 : nous continuons à livrer pendant le confinement. Prenez soin de vous !

Comment recycler les capsules en aluminium ?

Pour protéger leur image, mais aussi pour baisser les coûts de production, les producteurs industriels de café en capsule insistent de plus en plus sur le recyclage de l’aluminium. Comment faire concrètement pour recycler ses capsules ?
Aujourd’hui en France, il existe deux circuits pour le recyclage des capsules en aluminium.

Le circuit des poubelles jaunes

L’aluminium fait partie des matières recyclables par le circuit des poubelles jaunes, comme le papier ou le carton. Mais les capsules sont loin d’être des déchets comme les autres et leur recyclage suscite quelques difficultés.


Les capsules en aluminium sont trop petites pour être ramassées à la main, et leur tri nécessite donc une machine spécifique attirant l’aluminium par champ électromagnétique. En raison du coût très élevé de cette machine (150 000 euros environ), seuls 18 des 200 centres de tri français en sont équipés.


Par ailleurs, le recyclage des capsules exige d’extraire dans un premier temps le café et l’opercule en matière plastique. A moins de recourir à la pyrolyse, une technique de chauffage à très haute température qui détruit le plastique et le café pour ne laisser que l’aluminium... mais il s’agit d’une technique extrêmement lourde d'un point de vue énergétique et financier. Alors que les Français consomment plus d’un milliard de capsules de café chaque année, aucune usine française n’est équipée d’un four à pyrolyse !


Ce n’est donc pas parce que l’on trie ses capsules en aluminium qu’elles sont recyclées ! Pour contourner ces difficultés, l’entreprise Nespresso a également développé un circuit privé pour ses propres capsules.

Les points de collecte 

    Les capsules usagées peuvent être déposées dans un point de collecte, depuis lesquels Nespresso garantit, cette fois, que les capsules seront bel et bien recyclées. De là, les capsules sont acheminées dans un centre où le marc de café est séparé de la capsule usagée et de l’opercule, puis dans un autre centre où elle seront traitées et fondues, avant d’être reconstituées dans un troisième centre. Un détail sur lequel l’entreprise est loin de s’attarder : chacun de ces centres se trouve dans un pays différent ! Avant d’être remise en vente, chaque capsule usagée suite un long parcours… en camion !

    Clairement, ça fait beaucoup pour une capsule de café.

     

    Laisser un commentaire